Les fiches pratiques sont des guides simples sur les sujets traités.
Si vous les réutilisez, merci de citer la source.
Communiquez-nous vos remarques, vos suggestions ou vos propres fiches : nous les publierons à votre nom après validation.
 

télécharger en format pdf   Article paru dans Qualité Références

Pourquoi ?

Le développement durable et la préservation de la planète sont notre nouveau défi urgent. Pourquoi en faire une priorité ?

  • Pour être fier de soi : qui peut être fier de laisser derrière lui une planète dégradée à ses enfants ou à ses successeurs, même s’il en a retiré quelques profits ?
  • Pour renforcer l’éthique et les valeurs dans l’entreprise, soit le vrai ciment de celle-ci et de sa réussite.
  • Pour s’adapter à l’évolution du monde et des marchés : le développement durable est également utile aux affaires :
  • Les peuples dans leur ensemble, les jeunes, les personnels… sont de plus en plus angoissés par les perspectives du monde de demain : épuisement des ressources, réchauffement planétaire, conflits ethniques ou religieux…
    ==> Fort impact promotionnel d’un effort de développement durable
  • La réglementation évolue partout dans ce sens : lutte contre les pollutions, protection des populations, cotas de carbone…
    ==> Anticiper
  • Les risques en cas de pollution ou d’accusation de l’entreprise deviennent majeurs
    ==> Sécuriser
  • Le financement éthique monte en puissance
    ==>en profiter
  • Pour être plus rentable :
  • Faire la chasse au gaspillage
  • Éviter les accidents, les conflits avec le voisinage local

Comment ?

  • Promouvoir les valeurs et les gestes simples du développement durable : économies d’énergie, réduction des pollutions, renforcement du partenariat avec les acteurs extérieurs. Voir la liste des gestions simples à respecter au quotidien dans le tableau suivant.
  • Solliciter le personnel et « donner envie » : faire une enquête auprès du personnel pour recueillir les suggestions, mettre en place une boîte à suggestions, avec mise en œuvre rapide et récompense des idées applicables.
  • Faire un diagnostic précis des actions à mener :
    •  Vis-à-vis des clients et partenaires : qu’est-ce qui pourrait rendre visible notre engagement et nous donner une image « verte », comment pourrait-on les inciter à faire de même que nous ?
    • En interne : quelles sont les sources essentielles de pollution ou d’émission des gaz à effet de serre ? Comment inciter les personnels à adhérer à la démarche ?
  • Surtout, « donner envie » et agir !

Quelques gestes simples pour le quotidien

  • Trier les déchets: Faire le tri sélectif avec soin.
  • Éviter d’imprimer : lire à l’écran (notamment les mails), n’imprimer que les parties utiles, imprimer plusieurs pages ou diapos sur la même feuille, réutiliser pour l’écriture manuelle les versos des feuilles..
  • Retourner les cartouches d’imprimantes vides au fournisseur, remettre les piles usagées dans les endroits ad-hoc
  • Éteindre les lumières en sortant d’une pièce
  • Réduire le chauffage pendant la nuit : c’est plus sain et cela favorise un bon sommeil
  • Optez pour des ampoules basse consommation. Elles ont une durée de vie très longue, c’est tout bénéfice ! Évitez absolument les halogènes.
  • Soigner l’isolation de sa maison, de son bureau… : doubles vitrages, isolation du toit, suppression des courants d’air (mais laisser une aération suffisante, notamment si vous utilisez des appareils de chauffage à combustion).
  • Ne pas laisser couler l’eau inutilement en se rasant, en se lavant les dents, en faisant la vaisselle, en prenant une douche…
  • Abandonner votre voiture lorsque ce n’est pas indispensable : optez pour le vélo, les transports en commun, le covoiturage… Choisir une voiture peu polluante

 

Quelques bonnes pratiques dans l’entreprise

(en sus des précédentes)

  • Promouvoir les valeurs, donner l’exemple : honnêteté morale, conscience professionnelle, compétence, esprit d’équipe, amabilité, respect des autres, ponctualité, réactivité, méthode et ordre
  • Faire une analyse des pollutions et émissions de gaz à effet de serre associées aux installations et aux produits, et les limiter, viser le « carbone neutre ».
  • Réduire les consommations de ressources non renouvelables à tous les stades : fonctionnement, production, concepts des produits, transport…
  • Faire une analyse détaillée des dangers pour les personnels et pour l’environnement, et les limiter
  • Suivre les évolutions de la réglementation et limiter les risques
  • Sensibiliser les personnels aux « bons » gestes du quotidien (voir fiche précédente), faire la chasse au gaspi, créer une émulation (concours de bonnes idées…)
  • Management : développer le potentiel humain de l’entreprise, avoir un a priori de confiance puis juger en fonction des mérites, déléguer et responsabiliser autant que cela est possible, organiser le groupe, écouter et aider le personnel à surmonter les problèmes, maintenir une ambiance conviviale…
  • Agir en partenaire avec les fournisseurs et autres organismes extérieurs : concilier au mieux les intérêts respectifs, faire circuler l’information et veiller à maintenir une ambiance de coopération constructive, inciter les partenaires à s’intéresser eux-aussi au développement durable
  • Concernant les achats et sous-traitances, faire respecter les règles d’éthique sociale. Inciter à des démarches de développement durable

Par Christian DOUCET

Merci de citer l’auteur dans le cas d’une utilisation de la fiche